tendance


tendance

tendance [ tɑ̃dɑ̃s ] n. f.
XIIIe « inclination amoureuse »; rare av. 1734; de 1. tendre
1Phys. Vx Attraction des corps.
2(répandu XIXe ) Cour. Ce qui porte qqn à agir, à se comporter de telle ou telle façon. disposition, inclination, penchant, pente, prédisposition, propension. Des tendances égoïstes. Une fâcheuse tendance. Tendances contradictoires. « Cet équilibre entre nos tendances profondes » (Sartre). « Roberti a des tendances au sadisme » (Dutourd). — AVOIR TENDANCE À (et l'inf.) :être enclin à. « On a tendance à se flatter » (A. Gide). Avoir tendance à grossir.
(1896) Psychol. Principe dynamique, considéré comme la cause de l'orientation des activités humaines. « La tendance n'est jamais que l'orientation spontanée d'un certain nombre de besoins vers les objets qui en assurent la satisfaction » (M. Pradines). Psychan. Tendances inconscientes. pulsion. Tendances refoulées.
3(fin XVIIIe) Orientation commune à une catégorie de personnes. À quelle tendance politique appartient-il ? 2. courant, mouvance (cf. Couleur politique). Tendance artistique ou intellectuelle. école, mouvement. Il faut que le critique « comprenne et explique toutes les tendances [...] et admette les recherches d'art les plus diverses » (Maupassant).
4(rare av. XIXe) Évolution (de qqch.) dans un même sens. direction, orientation. Tendances du cinéma. Les dernières tendances de la mode. Adjt, fam. « L'hiver prochain, la transparence restera très tendance » (Libération, 1997). Tendance à la hausse. Avoir tendance à : s'orienter vers. Les prix ont tendance à monter. 1. tendre (à).Écon. Indicateur de tendance.
La tendance d'un livre, d'un discours : son intention, son orientation intellectuelle. Faire à qqn un procès de tendance, le juger sur les intentions qu'il a ou qu'on lui prête, sans attendre les actes (cf. Un procès d'intention).
Statist. Tendance fondamentale, de fond : tendance durable pouvant être explicitée graphiquement.

tendance nom féminin (de tendre) Disposition particulière qui incline quelqu'un à avoir tel type de comportement : Il a une certaine tendance à exagérer. Orientation, direction de l'évolution de quelque chose : Les tendances de la musique contemporaine. Fraction d'un parti politique, d'un syndicat fondée sur des idées divergentes de celles de la majorité. ● tendance (expressions) nom féminin (de tendre) Avoir tendance à, être porté, enclin à. Procès de tendance, accusation portée contre quelqu'un uniquement en raison des intentions qu'on lui suppose. Tendance générale, mouvement de longue durée, à la hausse ou à la baisse, qui représente l'évolution fondamentale d'un phénomène. (Il s'agit du « trend » anglo-saxon.) ● tendance (synonymes) nom féminin (de tendre) Disposition particulière qui incline quelqu'un à avoir tel type de...
Synonymes :
- prédisposition
tendance adjectif invariable Familier. À la mode : Ces chaussures sont très tendance !

tendance
n. f.
d1./d Ce qui prédispose ou qui pousse spontanément qqn à certains comportements. Tendance à la rêverie, à la mégalomanie. Syn. disposition, inclination, propension, penchant.
|| (Personnes) Avoir tendance à (+ inf.): être enclin à. Avoir tendance à mentir.
|| (Choses) Avoir tendance à (+ inf.): tendre à, en venir à, être en voie de. Souvenirs qui ont tendance à s'estomper.
d2./d Orientation politique, intellectuelle, artistique, etc. Les tendances littéraires actuelles.
Les différentes tendances d'un parti politique, les divers courants d'opinion au sein de ce parti.
d3./d évolution probable dans un sens déterminé par l'évolution antérieure. Tendance des cours à la hausse.
d4./d STATIS Tendance de fond, observable sur une longue période.

⇒TENDANCE, subst. fém.
A. — Vx. Impulsion, force qui anime un corps et le dirige vers un sens déterminé. La tendance des corps vers le centre de la terre (Ac. 1935). Les parties intégrantes des liquides (...) se rassemblent dans le fond des vases et n'ont pas de tendance à se répandre dans l'espace qui les entoure (METZGER, Genèse sc. cristaux, 1918, p. 135).
B. — 1. a) Disposition particulière ou impulsion qui porte quelqu'un à agir, à se comporter ou à se développer d'une certaine façon. Synon. propension. Une tendance se manifeste; combattre une tendance; tendance à l'amaigrissement. Avec ses tendances à l'embonpoint, elle deviendra énorme (PAILLERON, Étincelle, 1879, VII, p. 31).
b) Synon. de inclination (v. ce mot B), de penchant (v. ce mot II). Tendance à vouloir tout connaître. C'est moi qui dus combattre ma tendance à parler par métaphores (GIRAUDOUX, Simon, 1926, p. 60). Nos habitudes intellectuelles, nos tendances de pensée (BENGUIN, Âme romant., 1939, p. 395).
Loc. verb.
Avoir tendance à. Être porté, enclin à. J'avais spontanément tendance à raconter tout ce qui m'arrivait: je parlais beaucoup, j'écrivais volontiers (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 70).
Avoir une tendance à. Tout homme a une tendance à se croire irrésistible (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Vains conseils, 1884, p. 933). Les enfants ont toujours une tendance soit à déprécier, soit à exalter leurs parents (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 771). [Avec un adj.] Matifat, passionné pour les acteurs, avait une légère tendance à l'obscénité (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 210). Nous avons, à notre âge, une fâcheuse tendance à juger les gens trop sévèrement et à condamner sans appel (GIDE, Faux-monn., 1925, p. 1102). Rare. Avoir des tendances à. Monsieur l'Abbé, je crois que j'ai des tendances à devenir libre penseur (MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p. 220).
Avoir tendance de (rare). Au bout du quai, un double courant d'air, ascendant et descendant (...), ventelet qui avait tendance de faire voltiger les jupes maintenues par un élastique au-dessus des genoux aigus de l'adolescente (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 388).
Loc. subst. Procès de tendance.
2. Orientation commune à un groupe de personnes, à une collectivité. Tendance actuelle; tendances antagonistes, contradictoires, hostiles, diamétralement opposées; tendances caractéristiques, marquantes; tendances matérialistes; conflit de tendances; une tendance se dessine.
a) Domaine pol. Tendance politique; tendance syndicale; les représentants des grandes tendances politiques; personnes de toutes tendances et de toutes opinions; appartenir à telle tendance. Bien que libéral d'origine et de tendances, il plut à l'Empereur (A. FRANCE, Lys rouge, 1894, p. 41). En réalité, deux tendances divisent la délégation. Il y a celle des violents (...). Il y a celle des manœuvriers (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 150). [En parlant d'un journal, d'une œuvre d'art] Christine fit sauter la bande d'un journal français de tendance bourgeoise et universitaire (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 494). L'autre jour au cinéma, j'ai assisté à un film à tendances pacifistes qui montrait les horreurs de la guerre: tout le monde applaudissait (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 302).
En partic. Orientation à l'intérieur d'un groupe ou d'un parti, dont se réclame une fraction de ce groupe ou de ce parti; p. méton., cette fraction elle-même. Conflit de tendances. Côté enseignants (deux tiers syndiqués au SNES, tendance pro-communiste, ou au SGEN, tendance CFDT, et un tiers de conservateurs), tout n'a pas toujours baigné dans l'huile (Le Point, 13 juin 1977, p. 108, col. 2). Le benjamin RPR de l'Assemblée (...), gaulliste tendance Raymond Barre (Le Point, 8 sept. 1980, p. 42, col. 2).
b) Domaine artist., de mouvements d'idées ou de cult. Tendances de l'art, de la mode, de la psychanalyse; une école artistique de tendances avancées. Il était mille fois plus séduit par le talent de musiciens qui lui étaient personnellement antipathiques et qui représentaient en art des tendances ennemies (ROLLAND, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1563). Y a-t-il des tendances très définies dans la mode actuelle? Disons qu'il y en a deux: la tendance super-classique et les fantaisies souvent exotiques du nouveau prêt-à-porter (Elle, 14 juin 1976, p. 11, col. 3).
En partic. ,,Dans une œuvre d'un style donné, présences d'indices décelant l'influence probable d'un style différent`` (VOGÜÉ-NEUFVILLE 1971).
Absol. La tendance est à. On a beaucoup discuté de l'influence du film sur la délinquance juvénile. La tendance est aujourd'hui à ne pas l'exagérer (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 9, col. 4). Un besoin de clarté et de simplification fait disparaître les formes compliquées et les meubles inutiles. La tendance est aux formes géométriques, aux lignes droites, aux courbes pures (VIAUX, Meuble Fr., 1962, p. 124).
3. PSYCHOL., PHILOS. Principe dynamique, puissance d'action, inné(e) ou acquis(e), qui dirige (l'homme) vers une fin, un acte ou un comportement, dont l'obtention procure généralement du plaisir (d'apr. FOULQ. 1971). Tendance acquise, ancestrale, héréditaire, innée, instinctive; tendances affectives, intellectuelles; tendances altruistes, égoïstes; tendance dépressive, ludique, morbide, névrotique, vitale; tendances homosexuelles; tendances masochistes, perverses, subversives; tendances naturelles; tendance dominante, invincible; présenter une tendance jusqu'à l'obsession. Les lois de l'hérédité (...) expriment seulement la manière dont les caractères immanents de l'individu s'établissent. Mais ces caractères ne sont que des tendances, des potentialités (CARREL, L'Homme, 1935, p. 303). Pour la pensée indienne, la vie intérieure est fondamentalement constituée par des tendances, ou plutôt des latences (...) prêtes à s'éveiller pour entrer en action (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 242). V. disposition ex. 5.
♦ [Avec compl. prép.] Tendance à. Tendance à l'autodestruction, à la dépression, à l'émancipation, à la neurasthénie, au suicide; tendance au moindre effort. Je me suis découvert des tendances à la délation (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 58). Prédominance de l'imagination et de la tendance au rêve (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 122).
— [P. oppos. à tendance à « dynamisme mental indifférencié » (d'apr. MORF. Philos. 1980)] Tendance vers. Activité spécifiée orientée vers (un objet déterminé) ((d'apr. MORF. Philos. 1980)). La vie et la ferveur et la tendance vers, créent l'ordre. Mais l'ordre ne crée ni vie, ni ferveur, ni tendance vers (SAINT-EXUP., Citad., 1944, p. 806). Il n'y a de milieu que de comme il n'y a de tendance que vers (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 73). Tendance vers Aspiration. Sa tendance continuelle vers Dieu, son avidité d'être toute à lui et de lui tout immoler (GONCOURT, Mme Gervaisais, 1869, p. 246).
PSYCHANAL. Synon. de pulsion. Nous voulons parler du conflit de deux tendances et du refoulement de l'une d'elles, lequel refoulement réagit précisément par l'effet de l'acte manqué (FREUD, Introd. psychanal., trad. par S. Jankélévitch, 1959 [1922], p. 83). Des « mécanismes » qui altèrent et déguisent les désirs et les tendances refoulées (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 371).
MÉTAPHYS. ,,Caractère fondamental d'un être qui sous-tend toutes les autres tendances; ex. le conatus de Spinoza ou effort de l'être pour persévérer dans son être, le vouloir-vivre de Schopenhauer, la volonté de puissance de Nietzsche, etc.`` (MORF. Philos. 1980).
C. — 1. Force ou ensemble des forces qui tendent à faire évoluer quelque chose vers une fin, un but; cette évolution elle-même. Synon. rare propension (v. ce mot B). La couleur est le noir de fer inclinant au gris d'acier, avec tendance au bleuâtre (LAPPARENT, Minér., 1899, p. 555).
Avoir tendance à. Être porté à. Le métal a tendance à s'oxyder. Tout a plutôt tendance à s'arranger dans la vie. La peine morale s'y cicatrise autrement vite que l'ulcère, et le deuil que l'orgelet (GIRAUDOUX, Électre, 1937, I, 2, p. 27). Elle caressait l'une de ses chaussettes qui avait tendance à tirebouchonner (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p. 120). [Avec un adv. ou un adj. indéf.] Cette plaie n'a aucune tendance à la cicatrisation en raison des mouvements incessants de l'oreille qui congestionnent et entretiennent l'inflammation alentour (GARCIN, Guide vétér., 1944, p. 44).
2. Spécialement
a) ÉCON. Mouvement d'ensemble, orientation qui se dégage de l'examen, de la comparaison d'un certain nombre de faits et de leur évolution, sur une période donnée. Tendances contradictoires; tendance démographique, inflationniste; courbe de tendance; tendance à baisser les prix; tendances d'évolution. Les milieux autorisés estiment, en effet, qu'il est très peu vraisemblable (...) que la tendance actuelle du marché puisse se maintenir jusqu'à la date que vous avez indiquée (CAMUS, Cas intéress., 1955, 1er temps, 1er tabl., p. 603):
Le renversement des tendances est particulièrement apparent en ce qui concerne les transports: le chemin de fer était générateur de déterminisme collectif, l'automobile et le vélomoteur ouvrent la voie à un individualisme effréné...
FOURASTIÉ, Gd espoir du XXe s., 1969, p. 353.
Tendance (générale). Mouvement de longue durée, représentation de l'influence à long terme de facteurs économiques permanents, traduisant leur évolution profonde et dégagée des facteurs saisonniers ou aléatoires (d'apr. CIDA 1973). Je ne dis pas que les économies modernes accusent une tendance générale et univoque aux progrès de l'oligopole (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 283).
b) BOURSE. ,,Orientation générale que prend la Bourse, soit en hausse, soit en baisse, pour des motifs divers tels que: expansion économique, crise ou récession, événements extérieurs favorables ou non`` (Banque 1963). Tendance boursière; tendance à la hausse ou à la baisse. Tendance [titre]. Bourse résistante. Reprise de l'or (Combat, 19-20 janv. 1952, p. 5, col. 6-7). Les spéculations « jouent la tendance » (Banque 1963).
c) MÉTÉOR. Tendance barométrique. Variation de la pression atmosphérique en l'espace de trois heures (d'apr. MATHIEU-KASTLER Phys. 1983). Des indications sur le temps qu'il a fait (...), sur l'aspect de la tendance barométrique (MAURAIN, Météor., 1950, p. 150). Tendance climatique. ,,Changement climatique caractérisé par une diminution ou un accroissement régulier, monotone, des valeurs moyennes durant la période du relevé`` (VILLEN. 1974).
d) LING. Tendance (linguistique). Dans la variation linguistique, orientation commune de certains changements, comme par exemple la disparition progressive du passé simple constatée dans plusieurs langues (d'apr. Ling. 1972). Tendance à supprimer le pronom réfléchi dans certaines phrases. Les tendances profondes qui régissent l'ordre des mots nous échappent (BALLY, Lang. et vie, 1952, p. 117). La tendance de la langue à l'économie consiste à tirer du minimum d'effort le maximum d'information (PERROT, Ling., 1953, p. 36).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. Fin du XIIIe s. « aspiration, désir » (Chastelain de Coucy, éd. J. E. Matzke et M. Delbouille, 7613), attest. isolée; 2. a) 1727 « force par laquelle un corps tend à se mouvoir d'un côté » (FONTENELLE, Newton ds LITTRÉ); b) 1762 « direction du mouvement » (Ac.); 3. 1748 « inclinaison ou penchants innés » (MONTESQUIEU, Esprit des lois, XXX, 1 ds LITTRÉ); 4. a) 1810 « évolution (de quelque chose) dirigée vers un but, une fin » (STAËL, Allemagne, t. 4, p. 49); b) 1872 procès de tendance (LITTRÉ). Dér. de tendre; suff. -ance. Fréq. abs. littér.:2 615. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 749, b) 2 325; XXe s.: a) 3 901, b) 6 036. Bbg. DUB. Pol. 1962, p. 428. — GOHIN 1903, p. 356.

tendance [tɑ̃dɑ̃s] n. f.
ÉTYM. XIIIe, « inclination (amoureuse) »; le mot semble inusité jusqu'au XVIIIe, où il est repris dans la langue scientifique; dér. de tendre.
———
I (V. 1370). Force (IV.) se dirigeant dans un sens déterminé, tendant vers une fin. Dynamisme, force; effort, impulsion. || L'histoire, tendance spontanée vers un but idéal (→ Parfait, cit. 1).
1 Qu'est-ce qu'un être ? (…) La somme d'un certain nombre de tendances. Est-ce que je puis être autre chose qu'une tendance (…) non, je vais à un terme (…) Et les espèces ?… Les espèces ne sont que des tendances à un terme commun (…)
Diderot, le Rêve de d'Alembert, Pl., p. 930.
———
II Spécialt.
1 (1727). Phys. (Vx). Force par laquelle un corps tend à se mouvoir dans un sens déterminé. || « Une tendance mutuelle de tous les corps les uns vers les autres ». Attraction (cit. 3, Voltaire).(1762). Ce sens. → Poids, cit. 1.
2 (Rare jusqu'au XIXe). a (1748). Cour. Ce qui porte à agir, à se comporter de telle ou telle façon. Inclination, penchant (II., 2.); appétence, appétit, aptitude, complexion (par ext.), disposition (5.), facilité, impulsion, mouvement (IV., A., 1.), pente (fig.), prédisposition, propension. || Tendance qui entraîne, porte qqn à faire telle ou telle chose. || Les tendances égoïstes (→ Émotif, cit. 2). || La tendance au groupement (→ Grégarisme, cit. 2), à l'imitation (cit. 9). || Tendances communes, qui poussent à s'unir. Affinité. || Tendances opposées (→ Perplexe, cit. 4), qui se contredisent (→ Déséquilibre, cit. 3). || L'équilibre entre les tendances profondes (→ Eudémonisme, cit.).
2 (…) la tendance à l'ordre ne peut-elle faire une partie essentielle de nos inclinations, de notre instinct, comme la tendance à la conservation, à la reproduction ?
É. de Senancour, Oberman, XLIV.
Avoir tendance à… (et inf.) : être enclin à… (→ Déprécier, cit. 5). || On a tendance à se flatter (cit. 63). || Avoir une, des tendances à… || Avoir une fâcheuse tendance. Pulsion, tension.
3 (…) si Roberti a des tendances au sadisme, Solange inversement doit avoir une certaine vocation de victime (…) l'un aime faire souffrir et l'autre ne déteste pas souffrir.
J. Dutourd, les Horreurs de l'amour, p. 389.
b (1896). Psychol. Principe dynamique considéré comme la cause de l'orientation des activités humaines vers une fin ou dans un sens. || Les tendances, considérées comme des modalités de la « volonté de vivre » (Lachelier), du désir; comme recherche de la satisfaction des besoins ( Plaisir, II., 1.). || Instinct (cit. 1) et tendance. || Tendances et réflexes (→ Race, cit. 17). || Distinction traditionnelle des tendances personnelles, égoïstes; altruistes, sociales; supérieures, désintéressées.Psychan. || Tendances biologiques, inconscientes. || Poussée des tendances. Pulsion, tension. || Tendances refoulées (→ Refoulement, cit. 3).
4 La tendance n'est jamais que l'orientation spontanée d'un certain nombre de besoins vers les objets qui en assurent la satisfaction.
M. Pradines, Traité de psychologie générale, I.
5 (…) une spontanéité qui se dirige vers une fin est une tendance, et une tendance qui produit un mouvement est une force (…)
J. Lachelier, Du fondement de l'induction, p. 87, in Lalande, Voc. de la philosophie, art. Tendance.
3 (Fin XVIIIe). Orientation commune à une catégorie de personnes. || Appartenir à telle tendance politique (→ aussi Passion, cit. 29). || Tendance artistique ou intellectuelle. Mouvement (cit. 41); école (6.). || Lutter en faveur des tendances modernes (→ Pâteux, cit. 1). || Toutes les classes, toutes les tendances (→ Résultant, cit. 3).
6 Il faut que, sans parti pris, sans opinions préconçues, sans idées d'école, sans attaches avec aucune famille d'artistes, (le critique) comprenne, distingue et explique toutes les tendances les plus opposées, les tempéraments les plus contraires, et admette les recherches d'art les plus diverses.
Maupassant, Pierre et Jean, « Le roman ».
4 (Rare avant le XIXe). a (Sens général). Évolution (de qqch.) dirigée vers un but, une fin (ou conçue comme telle); force ou ensemble des forces qui y tendent. Direction, orientation (B.), sens. || Les moyens et les tendances du cinéma (cit. 3). || Les tendances profondes du langage (→ Incorrection, cit. 3), de la peinture (cit. 11). || Les dernières tendances de la mode. || Se rendre compte de la tendance des événements. Tournure (cf. D'où souffle le vent).Avoir tendance à : s'orienter vers. || Les prix ont tendance à monter. || Tendance à la hausse.
Adj. Fam. || Être tendance : être à la mode, dans le coup. || Le noir est très tendance, cette année. || C'est furieusement tendance ! || « (…) au même moment, de nouvelles familles de valeurs très tendance (high tech, Internet) faisaient leur entrée en Bourse » (le Figaro, 1er avr. 2000, p. 2).
b Spécialt. || La tendance d'un livre, d'un discours, son intention, son orientation intellectuelle ( Tendancieux, dér.). (1872). || Faire à qqn un procès de tendance : le juger sur les intentions qu'il a ou qu'on lui prête, sans attendre les actes (→ Un procès d'intention).
7 Certes, cela va sans dire, et l'on pourra m'accuser d'enfoncer des portes ouvertes. Je crois cependant qu'il vaut mieux préciser. Le débat en vaut la peine même s'il se réduit à un procès de tendance.
Roger Caillois, l'Homme et le Sacré, p. 207.
c Didact. Statist. || Tendance fondamentale, ou de fond : tendance durable pouvant être explicitée graphiquement.
Météor. || Tendance barométrique : en un lieu donné, Différence algébrique entre la pression atmosphérique au moment de l'observation et celle qui était observée trois heures avant.
DÉR. Tendanciel, tendancieux.
COMP. Ambitendance.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tendance — es el nombre de un programa de radio de Los 40 Principales presentado y dirigido por Ricky García emitido en dos épocas, con dos nombres distintos: Tendance El Sonido de la Fiesta entre 1997 y 1998 y Tendance La Onda Digital entre 1999 y 2000. El …   Wikipedia Español

  • Tendance — Tend ance, n. [See {Tend} to attend, and cf. {Attendance}.] 1. The act of attending or waiting; attendance. [Archaic] Spenser. [1913 Webster] The breath Of her sweet tendance hovering over him. Tennyson. [1913 Webster] 2. Persons in attendance;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • tendance — [ten′dəns] n. 1. a tending, attention, or care 2. Obs. attendants collectively …   English World dictionary

  • tendance — (tan dan s ) s. f. 1°   Terme didactique. L action, la force par laquelle un corps est porté à se mouvoir. •   Si la lune perdait toute l impulsion, toute la tendance qu elle a pour aller d occident en orient en ligne droite, FONT. Newton..… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Tendance — Das Magazin TenDance wurde 1992 von Daniel Stolze (alias DJ Abyss) in Frankfurt (Oder) gegründet und ist ein werbefinanziertes, kostenloses Musikmagazin. Neben dem Groove und dem Raveline galt TenDance als wichtigstes deutsches Magazin für… …   Deutsch Wikipedia

  • Tendance — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Une tendance est tendance (mathématiques): une notion statistique et mathématique, correspondant à l orientation constatée pour une série de données sur… …   Wikipédia en Français

  • TenDance — Das Magazin TenDance wurde 1992 von Daniel Stolze (alias DJ Abyss) in Frankfurt (Oder) gegründet und ist ein werbefinanziertes, kostenloses Musikmagazin. Neben dem Groove und dem Raveline galt TenDance als wichtigstes deutsches Magazin für… …   Deutsch Wikipedia

  • TENDANCE — n. f. Action, force par laquelle un corps tend à se mouvoir d’un côté. La tendance des corps vers le centre de la terre. Il s’emploie aussi figurément et signifie Inclination, penchant. L’homme a une tendance naturelle à l’égoïsme. Procès de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Tendance — Infobox Album Name = Tendance Type = Studio Artist = Amanda Lear Released = 2003 Recorded = 2001 2002 Genre = Pop, Disco, Euro Disco. Length = Label = Sony Music / Le Marais Prod., Germany 50997 510499 2 0 Producer = FX Costello Laurent Wolf… …   Wikipedia

  • TENDANCE — s. f. T. de Statique et de Dynamique. L action, la force par laquelle un corps tend à se mouvoir vers un côté, ou à pousser un autre corps qui l en empêche. La tendance des corps vers un centre.   Il signifie quelquefois, La simple direction du… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.